Non, Wikipédia ne compte pas lancer de moteurs de recherche

Il y a quelques mois, des agences de presse ont cru bon d’annoncer que Wikipédia allait lancer un moteur de recherche. Cette nouvelle a été reprise et commentée par divers organes de presse.

Or, premièrement, Wikipédia n’est pas une société, ou une entité légale, donc aurait du mal à lancer un produit supplémentaire… la presse aurait donc dû parler de Wikimedia Foundation, qui est l’organisation qui héberge Wikipédia. Enfin, ça c’est du détail.

Le principal problème est… que Wikipédia ou Wikimedia Foundation n’ont jamais voulu lancer de moteur de recherche. Il s’agit de la société Wikia, de nom voisin certes, mais qui n’est liée ni administrativement ni financièrement à Wikipédia. Cela n’a cependant pas empêché certaines agences et une partie de la presse de prétendre que Wikia était la filiale commerciale de Wikipédia.

Sachant que Wikimedia Foundation est financée par des dons d’internautes, une telle désinformation est évidemment très dommageable : si on annonce partout que Wikimedia a une filiale commerciale, pourquoi donner ? Et déjà des malveillants font courir des rumeurs qu’en fait Wikia est une filiale à but lucratif qui va enrichir Jimmy Wales sur le dos des donateurs et contributeurs à Wikipédia…

Un communiqué de presse a été diffusé en démenti, des agences contactées. Les réponses des agences étaient hallucinantes : le billet avait été rédigé par le bureau d’une ville, mais reprenant des informations (erronées) du bureau d’une autre ville, personne n’ayant visiblement pris la peine de vérifier quoi que ce soit.

C’est un peu peine perdue : encore récemment, diverses sources titraient que Wikipédia allait lancer un moteur de recherche.

C’est un phénomène que nous avions déjà constaté par le passé, sur d’autres sujets : dès qu’une information fausse est reprise par une des grandes agences soi-disant sérieuses (AFP, AP, Reuters), il est quasi impossible de s’en défaire. La dépêche est reprise comme un fait par la presse, parfois des mois après qu’un démenti ait été publié. Visiblement, personne ne prend la peine de demander confirmation, voire simplement de consulter la page des communiqués de presse des organisations évoquées dans la nouvelle.

Nous avons donc encore une fois une preuve du manque de fiabilité de la presse officielle. Ce manque de fiabilité est dû à une erreur méthodologique fondamentale, qui est l’absence de citation de sources et l’impossilité de suivi des nouvelles. Si les journalistes prenaient la peine de citer l’origine de leurs informations (référence exacte, source et date de la dépêche) et que ces dépêches elles-mêmes citaient leurs sources, le public pourrait s’apercevoir plus facilement que les « nouvelles » ont souvent une unique source.. (Je conçois que dans des journaux papiers, la citation prendrait trop de place, mais cela n’est pas le cas sur Internet.) Par ailleurs, la mise en ligne des informations devrait permettre de rectifier les fausses informations, avec usage d’un « historique »…

Remarquons que sur Wikipédia, il y a à la fois l’obligation de citation de sources et l’historique…

En effet, on recommande souvent aux élèves et étudiants de recouper les informations. Mais à l’ère d’une presse fondée sur les dépêches d’agences, elles mêmes souvent reprises d’informations publiées dans les presses locales, le recoupement est impossible : les nouvelles ont souvent une origine unique, masquée par les répétitions…

En résumé, le système médiatique mondial est une vaste chambre d’échos, où les âneries ne sont ni contrôlées ni contrôlables.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :