Wikimédia France fait son ménage de printemps… en été.

mercredi, 3 septembre 2008

Wikimédia France, l’association française qui a pour but de soutenir et promouvoir la connaissance libre, réussit petit à petit à évoluer vers un fonctionnement de plus en plus organisé.

Un des problèmes majeurs de Wikimédia France est la communication.

La communication, aussi bien interne qu’externe, était peu aisée à cause du mélange qu’il y avait entre Wikipédia, Wikimedia Foundation et Wikimédia France.

Pour le moment seule la communication interne va nous intéresser, les efforts sur la communication externe étant toujours en cours.

La situation jusqu’à hier était la suivante: pour communiquer (à l’aide de mailing-list) l’association avait le choix entre:

  • une liste appelée wikifr-l, hébergée par Wikimedia Foundation et dont le propos est la version francophone de Wikipédia
  • une liste appelée wikimediaFR-l, hébergée par Wikimedia Foundation et dont le propos était le chapter local de Wikimedia Foundation, à savoir Wikimédia France et qui était utilisée comme mailing-list des membres
  • une liste appelée membres-l, hébergée par Wikimédia France et dont le propos est la diffusion d’une newsletter
  • une liste appelée ca-l, hébergée par Wikimédia France et qui est réservée aux membres du Conseil d’Administration

La liste wikimediaFR-l était alors utilisée pour discuter avec les membres, ce qui n’était pas son but initial. De plus étant hébergée par Wikimédia Foundation, on se retrouvait avec des mélanges peu évidents.

Et surtout des problèmes de communication interne, notamment par apport à la diffusion d’informations plus ou moins confidentielles, qui n’avaient pas à sortir de l’association.

En plus de ces mailing-lists, Wikimédia France utilise deux wikis pour communiquer et travailler:

  • le wiki membres, réservés aux membres de l’association
  • le wiki CA, réservé aux membres du Conseil d’Administration

Jusqu’il y a peu, les décisions étaient prises sur le wiki CA, et le travail rédactionnel sur le wiki membres.

Bref, un vrai casse-tête où les grands perdants étaient les membres de l’association.

La grande majorité des associations que je côtois ont le même problème, trouver des membres qui s’investissent. Toutes, sans exception, reposent à 99% sur le travail des membres du CA. Le problème que connait Wikimédia France, à savoir motiver ses membres, ne lui est pas propre, loin s’en faut.

Les autres associations que je connais fonctionnent sur un schéma identique, à savoir une assez forte compartimentation entre le Conseil d’Administration et les membres. Pas que le CA soit inaccessible, mais juste que les membres sont peu au fait de ce qu’il se passe au sein du CA et des décisions qui sont prises.

Wikipédia fonctionne sur le principe de donner le pouvoir aux utilisateurs; peut-être que, tout bêtement, la solution est dans ce principe. C’est ce qu’ont sûrement cru certains administrateurs de Wikimédia France puisqu’ils ont pris plusieurs initiatives dans ce sens là en quelques semaines.

Tout d’abord, abolition des privilèges! Les prises de décision du Conseil d’Administration ont désormais lieu sur le wiki des membres. Bien entendu certains contenus sensibles et les décisions confidentielles resteront sur le wiki CA, mais la plus grande partie est désormais accessible aux membres. Mieux encore, les membres sont incités à participer aux discussions concernant ces décisions. Ils ont désormais la possibilité de peser sur l’évolution de l’association 365 jours par an, et non plus seulement durant l’Assemblée Générale.

Ce tournant dans la vie de l’association est récent, mais on peut déjà sentir une évolution. Cette évolution est encouragée par les membres du Conseil d’Administration qui proposent des idées et incitent les membres à s’en emparer.

La vie de l’association connait un tournant inattendu et se voit redynamisée. On verra le temps que ça durera, mais le chemin pris est pour le coup intéressant. On pourrait presque dire que Wikimédia France se la joue à la Guillaume Canet en calant son pas sur le pas de Wikipédia.

En plus de ça, le ménage a été fait au sein des mailings-lists. L’association héberge dorénavant toutes ses mailings-lists grâce à la création d’une ml pour ses membres. WikimediaFr-l, hébergée par Wikimedia Foundation, reprend son utilisation première, à savoir discuter de l’association.

Les canaux de communication sont clarifiés, les membres sont insérés dans le processus de décision et sont mis à la tête des projets de l’association.

Wikimédia France avait le travers d’être une association classique et refermée. Voilà qu’elle sort de sa chrysalide pour devenir une association tournée vers ses membres.

Le futur nous dira si ce chemin est le bon, en tout cas il a réussi à Wikipédia.

Publicités