Wikipédia, l’encyclopédie libre, diffuse t-elle de la pornographie ?

mercredi, 10 septembre 2008

Wikipédia, l’encyclopédie libre, diffuse t-elle de la pornographie ?

En voilà une question qui est surprenante ! L’encyclopédie libre serait, selon certain, un repère de contenus pornographiques! Pire, elle contiendrait des ressources qui pourraient choquer les plus jeunes s’ils faisaient une recherche sur le sujet. Les articles visés? « Éjaculation » par exemple, ou bien « pratique sexuelle ». Des articles où il est donc très surprenant que l’on parle de choses liées au sexe.

Ou pas.

Reprenons la question pour mieux y répondre.

On y parle de Wikipédia, un projet d’encyclopédie, rédigé par des bénévoles sur internet. Internet qui est un outil de communication mondial utilisable uniquement à partir d’un ordinateur. Pour ce qui est de la pornographie, je préfère citer le TLFI pour définir le terme correctement:

B. 1. Représentation (sous forme d’écrits, de dessins, de peintures, de photos, de spectacles, etc.) de choses obscènes, sans préoccupation artistique et avec l’intention délibérée de provoquer l’excitation sexuelle du public auquel elles sont destinées.

Voilà donc une définition exacte qui sera toujours meilleure et plus précise que la mienne.

L’article du Economic Times parle ainsi de pornographie, alors que -selon moi- le contexte éducatif de l’encyclopédie limite grandement l’intention d’excitation du contenu. L’article parle notamment d’une vidéo montrant, en gros plan, un homme éjaculant. Il n’y a pas de plan de l’homme, il est seul sur fond noir, sans musique. Cette vidéo se trouve (ou se trouvait selon quand vous lirez cet article) sur l’article de la version anglophone dédiée à … l’éjaculation.

Admettons que ce contenu ne soit pas, en soi, indispensable à l’article ; cela le rend-il pour autant pornographique? J’en doute.

Quel est alors le problème? C’est la possibilité qu’un public non averti consulte cet article. Entendez par là qu’un public de pré-adolescents découvre ces informations. Si la question que le Economic Times soulève est la « gravité » de voir un contenu potentiellement choquant sur un site comme Wikipédia, je me permettrai de soulever une autre question: comment se fait-il que des pré-adolescents aient eu accès au web, où l’on trouve très facilement des contenus bien plus choquants, sans aucune surveillance?

Il me sera rétorqué que Wikipédia passe, de par sa nature éducative (et n’ayant donc pas pour but d’exciter; si vous voyez où je veux en venir ), à travers les restrictions des filtres parentaux. Je ne le nie pas, mais les filtres sont eux aussi un outil et leurs limites ne sont pas une raison, je pense, pour se dédouaner de ses responsabilités face à l’utilisation de cet autre outil qu’est Wikipédia.

Je ne cautionne en aucun cas la diffusion de toute forme de pornographie, mais je sais qu’Internet peut proposer aux plus jeunes des contenus choquants. Conscient de cette possibilité, il va de soi que je surveillerai ce que mes enfants consulteront sur Internet.

Internet, et par extension Wikipédia, est un outil. Doit-on blâmer un outil? Je ne pense pas, mais cette idée semble loin d’être partagée de tous… peut-être les médias ne souhaitent pas choquer la ménagère de moins de 50 ans en la mettant face à ses responsabilités… dommage.